Historique

La MRC de Bécancour a été créée en novembre 1981 suite à la consultation des élus et de la population du territoire, conformément à la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme

En 1983, la MRC de Bécancour fut l'une des premières MRC à compléter son schéma d'aménagement et ce dossier, important outil régional d'intervention, a servi de modèle de base pour plusieurs municipalités et ce, au niveau de la province.

Depuis sa création, la MRC de Bécancour a assuré les mandants suivants : l'aménagement du territoire, la gestion des cours d'eau, les programmes de rénovation résidentielle et les évaluations foncières. Par la suite, se sont ajoutés des mandats en matière du développement de la culture, la gestion des coupes forestières, le schéma de couverture de risque en sécurité incendie et la politique de gestion des matières résiduelles.

En juin 2007, la MRC a réalisé des études reliées à la population, la capacité d'accueil des municipalités et autres mandats connexes, et ce, en lien avec le plan de développement territorial.

Début 2008, le MAMROT et le MAPAQ ont signifié leur intérêt à ce que la MRC de Bécancour fasse l'objet d'une expérience pilote en regard d'une planification du territoire (plan de développement de la zone agricole) visant à trouver des mécanismes qui permettront un aménagement rationnel du territoire rural en tenant compte des impératifs, de l'agriculture et des autres usages pour maintenir la qualité de vie des citoyens et dynamiser les municipalités.

En 2001, le conseil des maires initie le processus de réalisation du schéma de couverture de risques en sécurité incendie. Celui-ci a été adopté en décembre 2005.

En 2004, la MRC de Bécancour réalise une politique culturelle et un plan action.

En février 2004, le plan de gestion des matières résiduelles a été adopté et est entré en vigueur en octobre 2004.

En juillet 2006, une résolution annonçait que la MRC de Bécancour avait l'intention de prendre compétence sur les services incendie.

En janvier 2008, la MRC de Bécancour prendra compétence sur l'incendie via le Service de sécurité incendie régional de la MRC de Bécancour (SSIRMRCB) et ce, sans la participation des municipalités de Saint-Sylvère et Ville de Bécancour.

La MRC de Bécancour et la MRC de l'Érable se partagent conjointement un ingénieur forestier, pour la gestion des terres publiques des deux MRC.

Archives du Séminaire de Nicolet
Municipalité de Sainte-Sophie-de-Lévrard

Le hockey occupe une place importante chez les jeunes de Précieux-Sang (1947). De nombreuses parties sont organisées, même en soirée, car la patinoire est éclairée par trois ampoules suspendues à un fil.
Photo
: Archives du Séminaire de Nicolet, F316 boîte 11

Devant le presbytère, les gens prennent fièrement la pose sur l’unique trottoir du village de Sainte-Sophie-de-Lévrard (vers 1915).
Photo
: Municipalité de Sainte-Sophie-de-Lévrard

Ville de Bécancour
Famille Denis Côté

Attente au quai de Sainte-Angèle-de-Laval. La traverse a cessé ses opérations à l’ouverture du pont Laviolette, en 1967.
Photo : Ville de Bécancour

Sur le quai de la gare de Lemieux. À gauche, la tour d’eau chaude pour alimenter le train vapeur.

Photo : Famille Denis Côté

Mme Fernande C. Potvin

Avant la mécanisation des briqueteries à Deschaillons-sur-Saint-Laurent, les employés font tourner, à la main, une étireuse à manège pour mélanger l’argile et l’eau. Ce mélange est versé dans des moules de bois. Les briques démoulées sont mises à sécher dans un bâtiment et déplacées à l’extérieur. Amarrée au quai, une goélette sert de transport des briques à Montréal et à Québec (vers 1860).
Photo : Mme Fernande C. Potvin